|

Informations

    Accueil   >     Métier    >     Corps

    Du rouge en vue à Wall Street, le pétrole flambe

    Extrait:Wall Street est attendue lundi en repli dans le sillage des Bourses européennes sur fond de flambée des cours du brut après des attaques contre des installations saoudiennes et un regain d'inquiétude pou

      par Patrick Vignal

      PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue lundi en repli dans le sillage des Bourses européennes sur fond de flambée des cours du brut après des attaques contre des installations saoudiennes et un regain d'inquiétude pour l'économie chinoise en réaction à des indicateurs économiques inférieurs aux attentes.

      Les tensions commerciales perturbent également les marchés avec la crainte de voir les Etats-Unis imposer de nouveaux droits de douane à l'Union européenne.

      Les contrats à termes signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en baisse de 0,4% à 0,6%.

      À Paris, le CAC 40 perd 0,77% à 5.611,98 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,61% et à Londres, le FTSE recule de 0,23%.

      L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,37%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,69% et le Stoxx 600 0,46%.

      L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, pourrait avoir besoin de “plusieurs mois” pour retrouver ses volumes normaux de production, a-t-on appris lundi auprès de deux sources proches du géant Aramco, dont des installations ont été visées samedi par des attaques de drones revendiquées par le mouvement yéménite houthi.

      La perte de production est estimée à 5,7 millions de barils par jour, soit environ 5% de la consommation mondiale.

      Aux Etats-Unis, le président Donald Trump a autorisé le recours aux réserves stratégiques.

      En Chine, la production industrielle a vu sa croissance tomber à 4,4% sur un an en août, le chiffre le plus faible depuis février 2002, après +4,8% en juillet et alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 5,2%.

      Les ventes au détail, en hausse de 7,5% sur un an, et l'investissement en actifs fixes, en croissance de 5,5% sur les huit premiers mois de l'année, sont eux aussi ressortis inférieurs aux attentes.

      VALEURS EN EUROPE

      En Europe, Airbus (-4,18%) et d'autres importants exportateurs français reculent en Bourse face à la perspective d'un nouvel épisode de tension commerciale entre l'Union européenne et les Etats-Unis dans le feuilleton des aides publiques au secteur aéronautique.

      L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a approuvé une demande américaine visant à imposer de nouveaux droits de douane à des produits européens dans ce dossier, ce qui pourrait conduire à des représailles de l'UE, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

      Le renchérissement du pétrole pénalise, entre autres, le secteur du transport aérien et du tourisme car il pourrait, s'il se prolonge, se traduire par une dégradation de l'activité et de la rentabilité.

      L'indice Stoxx du secteur cède 0,71% et parmi ses grands acteurs, Air France-KLM perd 4,60% et Lufthansa 3,04%.

      Le secteur du luxe, très sensible à la thématique commerciale, est également en première ligne avec notamment, à Paris, un repli de 4,10% pour LVMH.

      A la hausse, les pétrolières profitent de l'envolée des cours du brut: l'indice Stoxx du pétrole et du gaz prend 2,66%, Total 2,36%, TechnipFMC 4,66%, BP 4,16% et Royal Dutch Shell 2,52%.

      PÉTROLE

      Le Brent prend 8,59% à 65,32 dollars après avoir gagné jusqu'à 19,5%, sa plus forte hausse en pourcentage en séance depuis le 14 janvier 1991, pendant la guerre du Golfe.

      Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a quant lui vu son cours s'envoler de jusqu'à 15,5% et affiche encore un gain de 8,13% à 59,31 dollars.

      TAUX

      Le repli sur les valeurs jugées les moins risquées se traduit par une baisse du rendement du Bund à dix ans, référence pour la zone euro, à -0,473% (-2 points de base).

      Le recul est plus net sur le rendement des Treasuries à 10 ans, qui perd 6,5 points de base à 1,834%, après avoir atteint vendredi un pic de six semaines à 1,903%.

      CHANGES

      Le dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence (+0,06%) mais perd 0,3% face au yen, qui joue son rôle de valeur refuge. L'euro cède 0,2% à 1,1047, affecté en outre par la perspective de nouvelles barrières douanières américaines contre des produits européens.

      MÉTAUX

      L'or profite logiquement de son statut de valeur refuge et prend 1% à 1.503,68 dollars l'once.

    Hot Nouvelles

    New Zealand Dollar

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand

    United States Dollar

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand
    Taux actuel  :
    --
    Montant
    New Zealand Dollar
    Montant
    -- United States Dollar
    Attention

    Les données utilisées par WikiFX sont toutes les données officielles publiées par les instituts de réglementation tels que FCA, ASIC. Tous les contenus publiés sont basés sur les principes d'équité, d'objectivité et de vérité des faits. Il n'accepte aucune commission des courtiers, y compris les frais de relations publiques \ frais de publicité \ frais de classement \ frais de suppression de données. WikiFX fait de son mieux pour maintenir les données en ligne avec celles publiées par les instituts de réglementation mais ne s'engage pas à les conserver en temps réel.

    Compte tenu de la complexité de l’industrie du forex, certains instituts de réglementation délivrent des licences légales à certains courtiers en les escroquant. Si les données publiées par WikiFX ne concordent pas, veuillez utiliser la fonction Réclamations et corrections pour nous en informer. Nous allons vérifier immédiatement et publier les résultats.

    Les contrats de change, de métaux précieux et over-the-counter (OTC) sont des produits à effet de levier, qui présentent un risque élevé et peuvent entraîner une perte de votre capital d'investissement. Veuillez investir de manière rationnelle.

    Avis spécial: Les informations fournies par WikiFX sont uniquement données à titre indicatif et n’indiquent aucun conseil en investissement. Les investisseurs devraient choisir les courtiers eux-mêmes. Le risque lié aux courtiers n'est pas pertinent avec WikiFX. Les investisseurs assument eux-mêmes les conséquences et les responsabilités.

    ×

    Sélectionnez un pays / district