|

Informations

    Accueil   >     Métier    >     Corps

    Paris récuse des observations sur le transfert de djihadistes en Irak

    Extrait:Le Quai d'Orsay a qualifié lundi de "pure spéculation" les observations d'une rapporteure spéciale de l'Onu à propos de l'implication éventuelle de la France dans le transfert de djihadistes du nord-est de la Syrie vers l'Irak.

      PARIS (Reuters) - Le Quai d'Orsay a qualifié lundi de “pure spéculation” les observations d'une rapporteure spéciale de l'Onu à propos de l'implication éventuelle de la France dans le transfert de djihadistes du nord-est de la Syrie vers l'Irak.

      La rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnès Callamard, a interpellé le gouvernement français à ce sujet via une lettre officielle, datée de lundi et révélée par Le Monde et Le Figaro.

      La juriste française y pose la question du rôle qu'a pu jouer la France dans le transfert de certains de ses ressortissants depuis les zones contrôlées par les forces kurdes en Syrie vers l'Irak, où ces détenus encourent la peine de mort en raison de leur appartenance présumée à l'Etat islamique (EI).

      De fait, onze Français, capturés en Syrie par les Forces démocratiques syriennes (FDS) puis remis aux autorités irakiennes en février dernier, ont depuis lors été condamnés à la peine capitale.

      La participation des autorités à ces opérations, si elle était établie, serait contraire aux engagements de la France, précisément parce que la peine de mort est pratiquée en Irak.

      “Les allégations formulées par Mme Agnès Callamard ne reposent sur aucun échange préalable avec les autorités françaises, comme le prévoient pourtant les procédures spéciales du Conseil des droits de l'Homme”, a réagi le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères lors d'un point de presse électronique.

      “Elles ne sont nullement étayées, relèvent de la pure spéculation et n'engagent qu'elle”, a-t-il poursuivi, ajoutant que les “commentaires” des rapporteurs spéciaux des Nations unies étaient signés de leur seul nom.

      Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères réitère par la même occasion la position officielle de la France : les “ressortissants français adultes, hommes et femmes, ayant rejoint Daech pour combattre au Levant (...) doivent être jugés au plus près des lieux où ils ont commis leurs crimes.”

      “Les autorités irakiennes savent que la France est opposée, en tous lieux et en toutes circonstances, à la peine de mort, et quelle demande à ce que les sentences de mort ne soient pas appliquées”, est-il précisé.

      Selon Le Monde, Agnès Callamard donne deux mois au gouvernement français pour lui répondre et éclaircir ainsi “les vastes zones d'ombre qui subsistent”.

      “L‘implication de la France me paraît crédible, si ce n'est très crédible, au regard des éléments qui m’ont été apportés, aussi bien les récits des djihadistes présumés à leurs familles et avocats, qui disent avoir vu des officiels français lors de leur transfert, que ceux de plusieurs sources sans rapport entre elles en Syrie et en Irak”, déclare-t-elle au quotidien.

      Le sort des djihadistes partis combattre dans les rangs de l'EI pose une question épineuse aux pays d'origine, la France notamment, qui rechignent à les voir revenir sur leur sol.

      Paris réfléchit à la création d'un tribunal spécifique pour juger ces prisonniers, a fait savoir il y a deux mois la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, tout en précisant qu'il s'agissait d'une simple “hypothèse”.

    Hot Nouvelles

    United Arab Emirates Dirham

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand

    United States Dollar

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand
    Taux actuel  :
    --
    Montant
    United Arab Emirates Dirham
    Montant
    -- United States Dollar
    Attention

    Les données utilisées par WikiFX sont toutes les données officielles publiées par les instituts de réglementation tels que FCA, ASIC. Tous les contenus publiés sont basés sur les principes d'équité, d'objectivité et de vérité des faits. Il n'accepte aucune commission des courtiers, y compris les frais de relations publiques \ frais de publicité \ frais de classement \ frais de suppression de données. WikiFX fait de son mieux pour maintenir les données en ligne avec celles publiées par les instituts de réglementation mais ne s'engage pas à les conserver en temps réel.

    Compte tenu de la complexité de l’industrie du forex, certains instituts de réglementation délivrent des licences légales à certains courtiers en les escroquant. Si les données publiées par WikiFX ne concordent pas, veuillez utiliser la fonction Réclamations et corrections pour nous en informer. Nous allons vérifier immédiatement et publier les résultats.

    Les contrats de change, de métaux précieux et over-the-counter (OTC) sont des produits à effet de levier, qui présentent un risque élevé et peuvent entraîner une perte de votre capital d'investissement. Veuillez investir de manière rationnelle.

    Avis spécial: Les informations fournies par WikiFX sont uniquement données à titre indicatif et n’indiquent aucun conseil en investissement. Les investisseurs devraient choisir les courtiers eux-mêmes. Le risque lié aux courtiers n'est pas pertinent avec WikiFX. Les investisseurs assument eux-mêmes les conséquences et les responsabilités.

    ×

    Sélectionnez un pays / district