logo |

Informations

    Accueil   >     Industrie    >     Texte principal

    L'Europe rattrapée par les craintes sur le coronavirus

    Extrait:Les principales Bourses européennes ont fini presque toutes en baisse vendredi dans le sillage de Wall Street, affectées par les craintes d'une aggravation de la pandémie de coronavirus et le repli du se

      par Laetitia Volga

      PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont fini presque toutes en baisse vendredi dans le sillage de Wall Street, affectées par les craintes d'une aggravation de la pandémie de coronavirus et le repli du secteur bancaire.

      À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,18% à 4.909,64 points après avoir gagné en séance près de 2% à plus de 5.000 points.

      Le Footsie britannique a pris 0,2% tandis que le Dax allemand a cédé 0,73%.

      L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,46%, le FTSEurofirst 300 de 0,33% et le Stoxx 600 a abandonné 0,39%.

      Les places européennes ont évolué une grande partie de la journée en hausse avec les espoirs en la reprise de l'économie, un scénario conforté par Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, qui a estimé vendredi que le pire de la crise était “probablement passé” pour la zone euro.

      Mais l'ouverture de Wall Street dans le rouge a peu à peu érodé l'optimisme des investisseurs européens. Au moment de la clôture, les trois indices new-yorkais reculaient de 1,6% à 2,2%, le principal facteur baissier restant l'augmentation des contaminations au coronavirus.

      Les Etats-Unis ont enregistré jeudi un nouveau record de contaminations en une journée depuis avril dernier tandis qu'en Europe, les autorités portugaises ont reconfiné certaines zones dans la région de Lisbonne.

      VALEURS

      Le compartiment bancaire européen (-2,21%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en réaction à la chute de son équivalent américain (-5,79%) après la décision de la Réserve fédérale d'interdire aux banques américaines les rachats d'actions et de limiter les dividendes au vu des résultats des tests de résistance.

      Crédit Agricole, Deutsche Bank ou encore ABN Amro ont cédé entre 2,34% et 4,28%.

      Le groupe immobilier Unibail-Rodamco-Westfield, lanterne rouge du CAC 40, a lâché 5,14%, son concurrent Intu (-55,19%) ayant demandé vendredi son placement sous administration judiciaire faute de pouvoir honorer une échéance sur sa dette en raison de la pandémie.

      Wirecard a continué sa descente aux enfers et chuté de 63,74%. Le titre du spécialiste du traitement des paiements au coeur d'un scandale comptable ne vaut plus que 1,28 euro, contre plus de 140 euros au plus haut fin avril.

      TAUX/CHANGES

      La prudence des investisseurs face à la situation sanitaire se traduit par un repli des rendements obligataires, le taux des Treasuries à dix ans perdant près de trois points de base, pour retomber à un plus bas depuis le 1er juin.

      En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans a fini à -0,48%, un plus bas en clôture depuis fin mai.

      Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,16% contre un panier de devises internationales profitant de sa qualité de valeur refuge. L'euro abandonne 0,03% mais se dirige toutefois vers un gain sur la semaine.

      PÉTROLE

      Les cours du pétrole refluent à cause des inquiétudes sur la crise sanitaire et la perspective d'une augmentation de la production américaine alors que les stocks sont déjà à un niveau record. Le baril de Brent lâche 0,9% à 40,68 euros et celui du brut léger américain 1,45% à 38,16 euros.

      INDICATEURS DU JOUR

      Les dépenses de consommation des ménages aux Etats-Unis ont fortement rebondi en mai, montrent les statistiques officielles publiées vendredi, mais ce mouvement pourrait être de courte durée en raison de la baisse des revenus et de la montée du chômage.

      “Dans l'ensemble, la statistique mitigée d'aujourd'hui valide le point de vue selon lequel l'économie a surmonté le pire mais illustre que le chemin de la reprise sera agité”, a déclaré Joe Manimbo chez Western Union Business Solutions.

    Nouvelles chaudes

    United Arab Emirates Dirham

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand

    United States Dollar

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand
    Taux actuel  :
    --
    Montant
    United Arab Emirates Dirham
    Montant
    -- United States Dollar
    Attention

    Les données utilisées par WikiFX sont toutes les données officielles publiées par les instituts de réglementation tels que FCA, ASIC. Tous les contenus publiés sont basés sur les principes d'équité, d'objectivité et de vérité des faits. Il n'accepte aucune commission des courtiers, y compris les frais de relations publiques \ frais de publicité \ frais de classement \ frais de suppression de données. WikiFX fait de son mieux pour maintenir les données en ligne avec celles publiées par les instituts de réglementation mais ne s'engage pas à les conserver en temps réel.

    Compte tenu de la complexité de l’industrie du forex, certains instituts de réglementation délivrent des licences légales à certains courtiers en les escroquant. Si les données publiées par WikiFX ne concordent pas, veuillez utiliser la fonction Réclamations et corrections pour nous en informer. Nous allons vérifier immédiatement et publier les résultats.

    Les contrats de change, de métaux précieux et over-the-counter (OTC) sont des produits à effet de levier, qui présentent un risque élevé et peuvent entraîner une perte de votre capital d'investissement. Veuillez investir de manière rationnelle.

    Avis spécial: Les informations fournies par WikiFX sont uniquement données à titre indicatif et n’indiquent aucun conseil en investissement. Les investisseurs devraient choisir les courtiers eux-mêmes. Le risque lié aux courtiers n'est pas pertinent avec WikiFX. Les investisseurs assument eux-mêmes les conséquences et les responsabilités.

    ×

    Sélectionnez un pays / district

    ×

    Sélectionnez un pays / district