logo |

Informations

    Accueil   >     Industrie    >     Texte principal

    Le marché du crédit est le danger numéro un, dit Natixis Investment Managers

    Extrait:Si toutes les classes d'actifs souffrent de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, c'est sur le marché de la dette d'entreprise que le danger est le plus grand, dit-on chez Natixis Investment Ma

      par Patrick Vignal

      PARIS (Reuters) - Si toutes les classes d'actifs souffrent de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, c'est sur le marché de la dette d'entreprise que le danger est le plus grand, dit-on chez Natixis Investment Managers.

      Si les risques systémiques restent faibles, en raison notamment de l'action la Réserve fédérale américaine pour éviter une crise, des signes de stress qu'il convient de surveiller avec la plus grande attention ont commencé à se manifester sur les marchés du crédit et du financement, a dit à Reuters Esty Dwek, responsable des stratégies de marché chez Natixis IM Solutions.

      “C'est l'endroit où il y a le plus de risques”, dit-elle avant de faire remarquer que l'agence de notation Standard & Poor's vient de faire passer sa prévision de taux de défaut sur l'année de 3% à 10%.

      Il faut donc s'attendre à de nombreuses dégradations par les agences de notation de la note de crédit des entreprises ainsi qu'à une vague de défauts, ajoute-t-elle.

      “Il faut surveiller le lien entre le crédit et la liquidité, avec un impact à prévoir si des gros fonds ont des soucis de liquidité”, dit-elle.

      “Cela pourrait créer un effet boule de neige encore plus important, comme ce qui s'était produit en 2008. C'est clairement le risque le plus dangereux et celui que les banques centrales essayent d'éviter.”

      Les instituts d'émission ont eu raison d'agir massivement et leurs mesures ont eu des effets positifs, notamment celles de la Banque centrale européenne, qui ont apaisé les tensions sur les rendements de la dette souveraine de la zone euro, dit-elle.

      Le large éventail déployé par la Réserve fédérale aidera quant à lui le gouvernement américain à financer les dépenses massives qu'il mettra en oeuvre, ajoute-t-elle.

      “TROP TARD POUR VENDRE, TROP TÔT POUR RACHETER”

      “Les mesures prises par les grandes banques centrales étaient nécessaires”, juge Esty Dwek. “Il fallait essayer de calmer le marché, même si cela n'est pas suffisant et que l'on a surtout besoin d'un soutien budgétaire.”

      Si elle mise toujours prudemment sur un rebond économique sur la deuxième partie de l'année, la stratège de Natixis IM prévient toutefois que de nombreuses inconnues demeurent et que la reprise sera sans doute plus graduelle que la chute.

      “Il y a une interrogation sur la vitesse de la reprise, avec une baisse énorme de l'activité attendue au deuxième trimestre en raison de l'effet des mesures de confinement”, dit-elle. “Il faut également surveiller le risque d'une deuxième vague de l'épidémie plus tard dans l'année qui pourrait contrarier le scénario d'une reprise.”

      Une stabilisation durable des marchés, voire une reprise, ne seront possibles que lorsque des signes tangibles attesteront d'un recul de l'épidémie, insiste-t-elle.

      “Pour que l'on ait une vraie reprise, il faut attendre de voir l'impact des mesures sanitaires qui ont été mises en place, et cela peut prendre plusieurs semaines, voire plus”, dit-elle.

      “La première étape serait un ralentissement du nombre de contaminations, et nous n'y sommes pas encore.”

      Les marchés dans leur ensemble, et les indices boursiers en particulier, risquent en outre de repartir à la baisse avec l'accumulation à prévoir d'indicateurs macroéconomiques attestant de l'ampleur du ralentissement de l'activité, ajoute-t-elle.

      “Notre vue du marché actions, c'est qu'il est trop tard pour vendre et trop tôt pour racheter, même si l'on peut avoir quelques semaines un peu plus calmes”, dit-elle.

    Nouvelles chaudes

    United Arab Emirates Dirham

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand

    United States Dollar

    • United Arab Emirates Dirham
    • Australia Dollar
    • Canadian Dollar
    • Swiss Franc
    • Chinese Yuan
    • Danish Krone
    • Euro
    • British Pound
    • Hong Kong Dollar
    • Hungarian Forint
    • Japanese Yen
    • South Korean Won
    • Mexican Peso
    • Malaysian Ringgit
    • Norwegian Krone
    • New Zealand Dollar
    • Polish Zloty
    • Russian Ruble
    • Saudi Arabian Riyal
    • Swedish Krona
    • Singapore Dollar
    • Thai Baht
    • Turkish Lira
    • United States Dollar
    • South African Rand
    Taux actuel  :
    --
    Montant
    United Arab Emirates Dirham
    Montant
    -- United States Dollar
    Attention

    Les données utilisées par WikiFX sont toutes les données officielles publiées par les instituts de réglementation tels que FCA, ASIC. Tous les contenus publiés sont basés sur les principes d'équité, d'objectivité et de vérité des faits. Il n'accepte aucune commission des courtiers, y compris les frais de relations publiques \ frais de publicité \ frais de classement \ frais de suppression de données. WikiFX fait de son mieux pour maintenir les données en ligne avec celles publiées par les instituts de réglementation mais ne s'engage pas à les conserver en temps réel.

    Compte tenu de la complexité de l’industrie du forex, certains instituts de réglementation délivrent des licences légales à certains courtiers en les escroquant. Si les données publiées par WikiFX ne concordent pas, veuillez utiliser la fonction Réclamations et corrections pour nous en informer. Nous allons vérifier immédiatement et publier les résultats.

    Les contrats de change, de métaux précieux et over-the-counter (OTC) sont des produits à effet de levier, qui présentent un risque élevé et peuvent entraîner une perte de votre capital d'investissement. Veuillez investir de manière rationnelle.

    Avis spécial: Les informations fournies par WikiFX sont uniquement données à titre indicatif et n’indiquent aucun conseil en investissement. Les investisseurs devraient choisir les courtiers eux-mêmes. Le risque lié aux courtiers n'est pas pertinent avec WikiFX. Les investisseurs assument eux-mêmes les conséquences et les responsabilités.

    ×

    Sélectionnez un pays / district